Législation

Limite d'âge pour travailler, contrats de travail, salaire… Vous trouverez tout ce qu’il faut savoir avant d’entamer vos recherches de Jobs ci-dessous.

A partir de quel âge peut-on travailler ?

Travail pour les jeunes de moins de 18 ans

Un jeune peut travailler à partir de 16 ans. Toutefois, entre 16 et 18 ans, un jeune doit respecter certaines obligations :

  • Il ne peut pas travailler entre 22h et 6h du matin,
  • Il ne peut pas effectuer d'heures supplémentaires.

Dérogation pour l'emploi d'un jeune entre 14 et 16 ans

Il est possible pour un jeune entre 14 et 16 ans de travailler. Dans ce cas, l'employeur devra demander une autorisation d'embauche à l'inspection du travail au moins 15 jours avant le recrutement du jeune. Les parents ou les représentants légaux devront donner leur autorisation écrite à l'employeur comme quoi ils autorisent le jeune à travailler.

Certaines règles doivent être également respectées pour l'emploi d'un jeune entre 14 et 16 ans :

  • le jeune peut travailler seulement la moitié de ses vacances et seulement si celles-ci durent au moins 14 jours,
  • le jeune ne peut travailler entre 20h et 6h du matin,
  • le jeune ne doit pas accomplir de travaux lourds
Bien qu'il soit possible de travailler dès 14 ans selon la législation française, sachez qu'en règle générale, les employeurs privilégient les jeunes de plus de 18 ans pour des raisons de simplicité. Malgré tout, ne vous découragez pas ! Tentez votre chance pour des emplois à domicile non dangereux comme la garde d’enfants ou d’animaux, du jardinage, etc.

Le contrat de travail pour les jeunes

Les différents contrats de travail

Différents contrats peuvent vous être proposés lorsque vous cherchez un job ou un emploi saisonnier :

  • Le contrat de travail à durée déterminée (CDD) : c'est un contrat avec une durée limitée dans le temps. Ce contrat ne peut pas dépasser les 18 mois au total et ne peut être reconduit qu'une seule fois.
  • Le contrat saisonnier : dans des secteurs très demandeurs de main d'œuvre chaque saison, il existe le contrat de travail saisonnier. Ce contrat n'impose pas une date de fin du contrat de travail mais il doit mentionner qu'il est conclu pour la durée de la saison ainsi qu'une durée minimale d'emploi. C'est le salarié et l'employeur qui définissent conjointement cette durée minimale.
  • Le contrat de travail à durée indéterminée (CDI) : c'est un contrat avec une durée illimitée dans le temps comme son nom l'indique. Il n'est pas utilisé pour les emplois saisonniers mais plutôt si vous cherchez un job à l'année pour financer vos études.

Un contrat de travail obligatoire !

Pas de travail sans contrat ! Ce contrat doit être signé entre les deux parties (vous et l'employeur) et une fiche de paie devra vous être remise chaque fin de mois. En effet, c'est le seul moyen de faire valoir vos droits et d'avoir la garantie d'être payé !

Un contrat de travail doit mentionner obligatoirement :

  • votre nom et adresse, ainsi que celle de votre employeur,
  • la raison pour laquelle il est conclu,
  • la désignation du poste occupé,
  • la convention collective de référence,
  • les dates de début et de fin du contrat (seulement pour les CDD),
  • la durée de la période d’essai,
  • la rémunération, primes incluses,
  • les coordonnées de la caisse de retraite complémentaire et de l’organisme de prévoyance,
  • la clause de renouvellement éventuel.

Prenez le temps de bien lire votre contrat car il vous engage autant vous que votre employeur. En effet, la rupture d'un CDD de la part du salarié ou de l'employeur peut entraîner une condamnation avec versement de dommages et intérêts.

Quelle rémunération pour le travail d'un jeune ?

La plupart du temps, un job saisonnier est rémunéré au SMIC (Salaire minimum interprofessionnel de croissance). Au 1er Janvier 2012, le SMIC horaire brut était de 9,22€. Pour un contrat de 35 heures hebdomadaire, cela fait un salaire brut de 1398,37€. La durée légale du travail est de 35h sauf dans certains secteurs comme l’hôtellerie où elle est de 39h par semaine.

En dessous de 18 ans, un employeur peut payer son salarié :

  • 80% du SMIC pour un jeune de moins de 17 ans,
  • 90% du SMIC pour un jeune entre 17 et 18 ans.

L'employeur pourra vous verser votre rémunération selon divers moyens de paiement :

  • par chèque bancaire,
  • par chèque emploi service universel,
  • par virement bancaire (pensez à lui fournir un RIB),
  • en espèces (exigez un reçu dans ce dernier cas).

Fin du contrat de travail

Lorsque votre contrat de travail prend fin, votre employeur doit vous remettre un certificat de travail et vous verser des indemnités de congés payés (représentant 10% de la rémunération brute).

Dans le cadre d'un CDD, l'employeur devra vous verser une prime de fin de contrat (prime de précarité). Toutefois, celle-ci ne vous sera pas versée dans les cas suivants :

  • Contrat de travail saisonnier ou contrat vendanges,
  • CDD conclu avec un jeune pendant ses vacances scolaires ou universitaires,
  • CDD rompu avant son terme par un salarié qui justifie d’une embauche en CDI.